1357 ave. Greene 2e étage, Westmount (Qué), H3Z2A5 Canada 514.845.8878   info@mattbaily.ca

Jaeger-LeCoultre

À propos de Jaeger-LeCoultre

Un prototype sensationnel sorti en avril 2007 souligne la position enviable de ce fabricant installé à Le Sentier, considéré comme l’un des pionniers du cercle sélect des marques hautement novatrices. Dans le nouveau laboratoire de recherche et développement de ...

Jaeger-LeCoultre modèles et les variations

Un prototype sensationnel sorti en avril 2007 souligne la position enviable de ce fabricant installé à Le Sentier, considéré comme l’un des pionniers du cercle sélect des marques hautement novatrices. Dans le nouveau laboratoire de recherche et développement de l’entreprise, 46 ingénieurs, techniciens et horlogers travaillent méthodiquement à la découverte et à la mise au point de matériaux et de méthodes de fabrication horlogères futuristes. La conception du premier produit découlant de cette recherche a duré deux ans et a donné naissance à la Master Compressor Extreme LAB. Le mouvement de cette montre extraordinaire ne nécessite aucun lubrifiant. Afin d’assurer un fonctionnement parfait sans huile ni graisse, il fallait choisir des matériaux adaptés à chacune des composantes tout en misant sur la compatibilité des coefficients de friction. Or, les matériaux traditionnels ne font tout simplement pas partie de l’équation. La recherche de matériaux alternatifs et adaptés a permis de combiner des substances colorées. Les céramiques modernes et la nitrure de carbone, appelée Easium, jouent donc un rôle clef dans la composition de cette montre. L’Easium conserve sa stabilité malgré les variations de température, ne rouille pas et est pratiquement aussi dur qu’un diamant ou que du carbure de tungstène. Voilà pourquoi cette matière est extrêmement résistante à la friction et à l’usure. Ces qualités en font le matériau tout destiné pour les paliers. Afin de réduire davantage la friction dans les paliers des roulettes à rotation rapide du mouvement, tous les pivots et les pignons d’engrenage d’acier, polis avec finesse, ont été agrémentés de couches protectrices additionnelles spéciales. La roue d'échappement est faite de silicium, tandis que les palettes d’ancre, qui transforment la rotation du rouage en mouvement du pendule nécessaire pour faire aller et venir le balancier, sont faites de diamants noirs synthétiques. Les techniciens ont employé de l’Easium pour façonner le pallier antichoc du balancier du calibre 988C. Le mouvement, qui comprend un échappement à tourbillon et un calendrier spécial dont l’aiguille fait un grand saut au-dessus de la cage tourbillon entre le 15 et le 16 du mois, est fait de nouveaux matériaux. Les parties plates sont faites de Ticalium (un alliage d’aluminium et de carbure de titane), tandis que la cage du tourbillon est taillée dans des blocs d’alliage de magnésium. Le nouveau balancier sans volant d’inertie est pourvu de satellites profilés faits d’un alliage de platine et d’iridium lourd, au bout de ses deux bras. La courbe terminale du ressort spiral du calibre 988C est non seulement fabriquée selon les calculs ultraprécis de Phillips, mais elle est également polie à un endroit particulier, près de la virole. La « déformation » qui en résulte change la microstructure du ressort et lui procure un coefficient d’élasticité différent, ce qui permet au ressort du balancier de « respirer » de manière totalement concentrique. La masse oscillante du rotor automatique est elle aussi réalisée dans un alliage dense de platine et d’iridium, tandis que le rotor de carbone est traité au nickel polytétrafluoroéthylène, ce qui produit une pièce extrêmement plate, mais aussi légère et attrayante grâce à sa forme. Jaeger-LeCoultre a déposé pas moins de 11 brevets pour la Master Compressor Extreme LAB, notamment pour son boîtier spécial fait de fibres de carbone et son cerclage de titane couronné d’une lunette de carbonitrure de silicium.

Liens